mardi 24 janvier 2017

ACCUEIL



Là où notre enfance a fleuri ...


Vous êtes sur :
http://thaon-les-vosges.blogspot.fr



*************************

À la Une :
Une histoire oubliée
CLIC
*************************
À la Une :
Joëlle LOMBARD-PLATET 
était une brillante thaonnaise 
CLIC

*************************
À la Une :
 Les tomes 1 et 2 "Le village nègre" étant épuisés, leurs copies sont maintenant ici sur le blog en téléchargement libre (format PDF un format classique que l'on peut charger, le cas échéant, en mode lecture, gratuitement sur Internet)

(Les livres seront libres jusqu'en avril 2017)
L'idéal est de les charger sur une tablette si vous en avez une

CLIC ci-dessous sur le livre choisi


https://onedrive.live.com/redir?resid=1952E6659F7DB3A7!135&authkey=!AF_iYy6XMhxzmho&ithint=file%2cpdf

http://ahp.li/a016a7e11b680fa730f7.pdf

"Le village nègre" 1 et 2 tirés à 1500 exemplaires (épuisés) relatent, avec un certain humour, des tranches de vie thaonnaises 
dans les années 50.
Pour tout renseignement: christianconroux@sfr.fr

http://thaon-les-vosges.blogspot.fr/2012/09/le-parler-dchez-nous.html


Bienvenue



*Chaque article est classé dans une ou plusieurs catégories (MENU en haut de la page). Pour consulter il suffit de cliquer, dans la page qui s'ouvre, sur la catégorie ou sur l'article de votre choix.

*Les catégories peuvent également être ouvertes à partir de la colonne de droite
  
*Les articles sont également classés en archives (colonne de droite) par date de mise en ligne aléatoire.

*"Rechercher dans ce blog" permet de trouver tous les articles contenant le mot de votre choix (par exemple taper "BERNADETTE")




 http://thaon-les-vosges-enfance.blogspot.fr/

*Le BLOG PHOTOS "Notre enfance à Thaon-les-Vosges" est toujours accessible (photo ci-dessus ou colonne de droite)



Contact :  
Laisser un commentaire en bas d'un article
ou








lundi 23 janvier 2017

UNE HISTOIRE OUBLIÉE




On les appelait « Indigènes » ou « Annamites », parfois « Chinois ». Lorsqu’ils débarquent dans les usines de Lorraine au lendemain de la guerre, on sait qu’ils ne sont pas comme les autres.

 © Ysé Tran


Les autres ? Des Polonais, des Italiens, des Algériens. Mais des Annamites, ce sont vraiment les premiers ! De 1945 à 1952, plusieurs centaines d’ouvriers vietnamiens ont été envoyés par le gouvernement français pour répondre à la demande de main-d’œuvre des multiples entreprises de Lorraine. Avec un statut bien différent de celui des ouvriers libres, avec le statut particulier d’« indigène », c’est-à-dire encadré par l’Etat, comme dans les colonies.

Le film d’Ysé Tran part à la recherche de l’histoire singulière de ces hommes venus d’un ailleurs si lointain. Arrachés à leurs villages pour les besoins de la guerre, 20 000 travailleurs indochinois ont débarqué à Marseille fin 1939 afin d’être utilisés dans les usines d’armement. Après la débâcle, ils sont parqués dans des camps d’internement dans le Sud de la France. Ils travaillent sans salaire, dans tous les secteurs de l’économie dont le riz en Camargue, qui renaît grâce à eux. Après la guerre, la plupart d’entre eux sont rapatriés, certains envoyés dans l’industrie lyonnaise, d’autres en Lorraine...  Des familles se fondent, une immigration s’installe.
Au village nègre à Thaon-les-Vosges, dans les baraquements, se développe une vie sociale, avec comme support le travail à la BTT. Tous se sont bien intégrés

A travers des témoignages, et en s’appuyant sur de nombreuses archives inédites, le film d’Ysé Tran dévoile enfin cette page longtemps ignorée de l’histoire ouvrière en Lorraine.


EXTRAITS DU FILM DOCUMENTAIRE DE FR3