samedi 30 juillet 2016

LE CAFÉ DE LA FEMME A BARBE AU MUSÉE




Août 216 Vosges Matin

THAON-LES-VOSGES. 

L’équipe de l’association du patrimoine thaonnais n’arrête jamais. Elle ne cesse de chercher et rechercher toutes les documentations, photos, articles de presse et de fureter dans les archives ou auprès de personnes susceptibles d’en posséder encore aujourd’hui afin d’assouvir sa passion, concernant le riche patrimoine de la ville. Cette passion, elle veut la transmettre à toutes les générations thaonnaises et des alentours de la cité, voire au-delà puisque les membres de l’association travaillent sur les grands événements et personnages qui ont marqué bien au-delà de notre département.
Les expositions s’enchaînent, très rapidement même, puisqu’après avoir mis en avant les sections de l’EST le 14 juillet dans la salle ronde de la Rotonde lors de son 70e anniversaire, c’est une autre grande dame qui sera mise à l’honneur, Clémentine Delait, la femme à barbe, au musée du patrimoine, à l’Arche Bernadette, tous les samedis, du 6 août au 29 octobre, de 14 h à 18 h.
Les visiteurs qui franchiront le seuil du troisième étage seront tout de suite mis dans l’ambiance de cette époque où Clémentine faisait parler d’elle. Ils seront invités à se rendre dans le café reconstitué. Une reconstitution parfaite qui est l’idée et l’œuvre de l’association du patrimoine qui a pu compter sur de nombreux partenaires : Maurice Lacourt de Xaronval pour le prêt du bar, la médiathèque pour celui d’une table bistrot, Pasky qui a écrit le livre « Clémentine, la femme aux poils » et a apporté ses nombreux documents et photos en sa possession dont certaines inédites, l’ex-association du syndicat d’initiative avec, par le biais de Michel Krick, les dons de cartes postales, et la Madelon qui a brassé la bière « La Clémentine » que le public pourra découvrir et acquérir au bar lors de ses visites.
Vingt photos, plus de 80 cartes postales, une collection complète de cette femme qui a tant intrigué et a été exposée lors de salons, de foires... seront ainsi exposées sur les cimaises. Des objets lui ayant appartenu seront également exposés dans une vitrine.
Et pour immortaliser cette visite, des cartes postales avec le tampon de Mme Delait et de celui de l’exposition de Montmartre avec Jean Nohain, seront en vente ainsi que le livre de Pasky.
L’association est toujours preneuse de photos ou objets. Les personnes peuvent les amener au musée, elles seront restituées ensuite à leurs propriétaires.

vendredi 1 juillet 2016

Les derniers livres


VOSGES MATIN 08-03-2016

Thaon-les-Vosges : un don à l’Association du patrimoine thaonnais qui fait remonter le temps



Christian Conroux a remis les exemplaires du « Village nègre » à André Porel en présence de Martine, qui l’a bien connu.

THAON-LES-VOSGES. - 1956-1957, « Le village nègre » sort de son enfance. Tout autour, le monde change. Le quartier, jusque-là enfermé sur lui-même, s’ouvre à la ville. Les évolutions sociales, culturelles et technologiques pénètrent ce « village nègre », encore vierge. C’est le temps de l’adolescence, le temps où les corps grandissent, où les premières pointes de désir apparaissent. Quatre garçons et quatre filles du même âge s’approprient le quartier. Autour d’eux, l’industrie textile assure toujours le plein-emploi, la BTT montre quelques signes de ralentissement mais garde encore ses 3 000 ouvriers. « Nous avons quinze ans et nos sentiments évoluent. Le « village nègre » devient parfois trop petit, nous émigrons plus facilement vers la ville. Thaon nous offre alors ses plus belles tranches de vie. »
Le temps de l’adolescence, résumé dans le deuxième tome écrit par Christian Conroux sur ce village, dix ans après avoir édité un premier livre en 2003 ; chacun ayant été tiré à 1 500 exemplaires.
De ce deuxième tome, il n’en reste que vingt-quatre que l’auteur a décidé d’offrir à l’Association du patrimoine de Thaon. Par ce don, il fait aussi don de son patrimoine.
« Le village nègre » est le fil rouge des tranches de vie des années 50 de Thaon-les-Vosges. A travers ses livres, Christian Conroux fait revivre son passé, tout en écrivant de façon humoristique.
Ce tome, qui ne sera plus réédité, sera mis par l’auteur sur internet, en format PDF, et gratuitement téléchargeable sur thaon-les-vosges.blogspot.com
Samedi après-midi, André Porel, président de l’Association du patrimoine, a reçu des mains de Christian Conroux les exemplaires de ce deuxième tome, en présence des membres du patrimoine thaonnais, dont Martine, qui a vécu ces années dans ce village typique de Thaon.
Ces vingt-quatre livres seront offerts à des personnes résidant dans les alentours de cet ancien « village nègre » et fera rejaillir pour certains les moments de leur adolescence.
 

LA CLASSE 66


TOUT A COMMENCÉ EN 2006, L’ANNÉE DE LEUR 60 ANS. ILS AVAIENT TOUS PASSÉ LEUR ENFANCE À THAON-LES-VOSGES DANS LES ANNÉES 50.

 
 Ce fut d'abord le repas du 24 septembre 2006
Au moulin de Pallegney, une jounée mémorable

Puis le repas des 62 ans le 21 septembre 2008
à Laval sur Vologne

Vous trouverez, article après article, les nouvelles de nos amis de la classe 66
(classe de Francette Holveck-Conroux et de Daniel Frayard, initiateurs du projet)

Les articles sont classés du plus récent au plus ancien